La technologie de vitrage chauffant

    Tout savoir sur le vitrage chauffant

    Le vitrage est un élément essentiel de la construction. Destiné à améliorer la luminosité, à apporter un meilleur confort thermique par son rôle isolant, tant en période de grand froid que de fortes chaleurs, ou encore à optimiser l'isolation phonique, il peut aujourd'hui agir comme un dispositif de chauffage. Petit tour d'horizon...

    Le vitrage chauffant, une technologie innovante

    Sur ces nouveaux dispositifs, la vitre extérieure gardera les même propriété isolante que sur un double vitrage traditionnel, c'est la vitre intérieure qui sera, elle, un véritable condensé de technologie. Cette dernière sera recouverte, sur sa face interne, de microparticules métalliques invisibles. Un courant basse tension est alors envoyé par la biais du câblage dissimulé dans les profilés, afin que les microparticules se comportent comme une résistance et émettent de la chaleur.

    La face interne de la vitre extérieure est, elle, recouverte d'une couche très faiblement émissive. Couplée à une forte capacité d'isolation, cela permet de faire « rebondir » le rayonnement vers la pièce à chauffer.

    Côté puissance, on parle de 250 watts par mètre carré pour du double vitrage, et jusqu'à 310 watts par mètre carré pour du triple vitrage. Ces vitrages sont adaptables sur tous types de châssis, et permettent un rayonnement de chaleur pouvant aller jusqu'à 6 mètres, diffusant une chaleur homogène qui n'assèche pas l'air.

    Quels sont les avantages du vitrage chauffant ?

    Combiner les atouts d'une menuiserie à fort pouvoir isolant, tant thermique que phonique, et d'un dispositif de chauffage en un seul produit permettra, outre le gain de place lié à la suppression des radiateurs, de bénéficier d'économies substantielles. Ainsi, vous pouvez tabler sur une consommation énergétique en baisse d'environ 30%, si le vitrage est équipé d'un programmateur et de détecteur d'ouverture.

    Le vitrage chauffant est en moyenne cinq fois plus solide qu'un verre classique, et est réalisé en verre trempé. Pouvant être doublé d'un système de verre feuilleté, il offrira un niveau de sécurité optimal face aux infractions. Un dispositif d'alerte peut aussi y être ajouté, se déclenchant en cas de bris de glace.

    Enfin, point non négligeable, le vitrage chauffant permet de mettre fin, de manière définitive, à la buée et à la condensation sur les vitres.

    Quel prix pour quelle application ?

    Son prix, prohibitif pour le moment pour la plupart des particuliers, destine le vitrage chauffant aux secteurs de l'hôtellerie, aux commerces, à la restauration ou encore... aux aéroports, comme celui de Dubaï, qui s'est laissé séduire par ce concept innovant.

    A l'heure actuelle, il faut compter entre 800 € et 1 000 € par mètre carré de vitrage chauffant, hors châssis !

    Considéré comme un produit de luxe, il sera amené à se démocratiser dans un futur proche, et, la demande augmentant, les prix devront mécaniquement baisser. Le marché résidentiel ne sera donc pas en reste, le confort thermique des vérandas, des pièces à vivre ou des salles de bains, avec l'introduction des miroirs chauffants, reposant sur la même technologie, pourra être améliorer de manière significative, une surface vitrée de 5 mètres carré suffisant à chauffer une pièce d'environ 20 mètres carrés, il est fort à parier que cette technologie a de beaux jours devant elle !

    Laisser un commentaire