Retour

Quelles sont les différentes techniques de pose du carrelage ?

pose carrelage
Alain Vagh a démontré que toute surface peut être carrelée. Il l'a fait sur une Ford Bronco et même une bétonnière ! Les artisans carreleurs n'iront pas jusque là, mais leurs techniques de pose du carrelage sauront redonner un nouvel éclat à votre propriété, de l'extérieur à l'intérieur.

Alain Vagh a démontré que toute surface peut être carrelée. Il l'a fait sur une Ford Bronco et même une bétonnière ! Les artisans carreleurs n'iront pas jusque là, mais leurs techniques de pose du carrelage sauront redonner un nouvel éclat à votre propriété, de l'extérieur à l'intérieur.

La technique traditionnelle

C'est dans un mortier traditionnel, sur un lit de sable, que les carreaux sont battus. Le sable stabilisé joue le rôle de couche de glissement. Si jamais le revêtement subit une élévation de température, il risque cependant de se dilater. Cette technique de pose du carrelage doit prévoir des joints de fractionnement au moins tous les 8 mètres.

D'autre part, le revêtement qui se refroidit pourrait se fissurer à cause des tensions de traction. Cette technique n'est donc pas faite pour les carreaux minces et poreux. Par contre, les carreaux de plus de 12mm d'épaisseur dont le format ne dépasse pas 0,1m² seront parfaitement retenus par cette technique de pose du carrelage.

Il est important de laisser le carrelage sécher pendant un minimum de 24h avant de marcher dessus. Les joints seront réalisés après cette étape de séchage.

Pose de carrelage sur une chape adhérente

La chape ne doit pas avoir une épaisseur de plus de 40mm. Il faut également qu'elle soit correctement préparée pour une meilleure adhésion à son support. Les sollicitations thermiques pourraient sinon entraîner des tensions au niveau des différentes couches.

La technique de pose du carrelage est un battage qui se fait dans la chape fraîche. Les contraintes pourraient se cumuler en fonction des tolérances dimensionnelles. Le mortier-colle ou la barbotine sont généralement d'une grande aide pour une meilleure résistance de votre carrelage.

Les techniques de pose du carrelage sur une chape adhérente feront en sorte que vos carreaux résistent aux sollicitations mécaniques plus ou moins sévères. Evitez toutefois d'utiliser cette technique sur le sol du garage ou une zone qui doit supporter un poids important.

Pose de carrelage sur une chape non adhérente

Les contraintes hydrauliques de la chape ainsi que les déformations dues aux variations thermiques sont les premières choses à prendre en compte avant de faire appel à ces techniques de pose du carrelage. Ces déformations pourraient être orientées dans des sens opposés ou identiques, ce qui complique parfois la mise en œuvre des techniques de pose du carrelage.

Le carrelage ainsi posé aura tendance à résister aux tensions de cisaillement. Dans le cas où votre chape est posée sur des isolants acoustiques, votre carrelage risque beaucoup moins de s'écarter de la plinthe. Les fissures qui pourraient se former resteront invisibles.

Pour que cette technique de pose du carrelage soit efficace, il est plus judicieux de laisser la chape sécher durant un minimum de 28 jours.

Trouver votre artisan Carreleur

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation